En apiculture :  « les années se suivent, mais ne se ressemblent pas » 

Bonjour, La saison apicole s’achève, le temps est venu de faire le bilan. Comme j’ai coutume de dire en apiculture :  « les années se suivent, mais ne se ressemblent pas » 

Pour rappel : En 2020 un hiver doux un printemps favorable puis rapidement un été très chaud avec un manque d’eau.
2021 fut à l’opposer,  des gelées printanières faisant de gros dégâts dans de nombreuses régions sur la végétation, limitant les floraisons en court et à venir avec un fort impact sur les miellées, la plus visible fut pour l’acacia, cette année  pas de récoltes d’acacia.
Puis le temps est devenu pluvieux avec peu de luminosité voir froid, de nouveau les abeilles n’ont pas profité des fleurs  délavées par les pluies successives, il a fallut nourrir les essaims, résultat de petites récoltes des miels de forêt (châtaignier, tilleul).
La note positive est arrivée en fin d’été  avec un climat plus clément et un sol bien arrosé les abeilles ont pu profiter des floraisons tardives comme la ronce, le sarrasin, le chardon et diverses fleurs sauvages.

Concernant la partie élevage, de nouveau le temps a compliqué le bon déroulement.
Début avril j’ai par division constituer 50 essaims,  le mauvais temps a fait des siennes,  la fécondation des reines s’est trouvée sur une période pluvieuse, le résultat : 30 % d’essaims non viables.
Fin juin afin de renforcer le nombre de colonies j’ai acheté 60 reines à un éleveur bio  pour refaire des essaims et reconstituer le cheptel mis à mal ces dernières années suite à des pertes importantes, espérant un redémarrage en 2022 avec environ 200 colonies si l’hiver se passe bien.
Point positif dans les ruchers  peu de frelons asiatiques en fin de saison, un grand nombre de ruches ont de bonnes provisions, selon les emplacements des ruchers.
A noter, dans mon secteur de nouveaux agriculteurs sont passés en bio ce qui sera bénéfique pour l’environnement et la biodiversité.

Que dire de cette saison, on  préférait l’oublier, mais elle marquera les anales,   je n’ai pas souvenir d’ un tel phénomène climatique  « certains disaient il n’y a plus de saison »Malheureusement, aujourd’hui on le constate cela risque d’arriver de plus en plus souvent suite aux changements climatiques annoncés.

Le bilan 2021 n’est pas formidable vous l’aurez bien compris, je serais en mesure malgré tout de proposer en quantité limitée  :
Miels dePrintemps – Tilleul – forêt avec châtaignier – Fleurs d’été avec ronce – Fleurs d’été avec sarrasin – Propolis et Vinaigre et un petite quantité d’acacia qui me reste de la saison précédente.

Voir les photos
  A très bientôt, Rémi

31Oct

Commentaires fermés.

Bad Behavior has blocked 100 access attempts in the last 7 days.